Crypto-minage clandestin : adieu cannabis, bonjour Bitcoin

Les forces de l’ordre catalanes ont récemment fait une découverte étonnante. Alertés par une consommation d’électricité suspecte, ils ont eu la surprise de découvrir que des mineurs de cryptomonnaies avaient remplacé les plants de cannabis tant attendus. Oui, vous avez bien lu, les cryptos ont poussé comme des mauvaises herbes.

Un énième épisode digne des meilleures séries policières, où la police catalane, les Mossos d’Esquadra, menaient une opération anti-cannabis. Les preuves étaient là : bruits d’extracteurs d’air, consommation d’énergie hors norme… Tout pour mettre l’eau à la bouche de ces fins limiers. Cependant, surprise ! Ils ont trouvé des machines de minage là où ils s’attendaient à voir des plants de marijuana.

Les enquêteurs ont donc dû se rendre à l’évidence : la cryptomonnaie, ce n’est pas seulement pour les geeks en mal d’investissement. C’est aussi pour ceux qui cherchent à brouiller les pistes. Trente mineurs de cryptomonnaies étaient en pleine activité, semant la confusion la plus totale parmi les forces de l’ordre.

Par un concours de circonstances rocambolesques, les mineurs de cryptomonnaies se retrouvent donc sous les feux de la rampe. Leur activité, bien que légale en Espagne, ne leur évitera pas d’avoir maille à partir avec la justice. Ils sont accusés de fraude en électricité et devront s’expliquer devant les autorités. Voilà une situation aussi inédite que cocasse.

Il faut dire qu’aujourd’hui, miner des cryptomonnaies n’est rentable que si l’on ne paie pas l’électricité. Entre l’investissement technique et le coût de l’énergie, il est plus intéressant d’aller chercher fortune dans des contrées où l’énergie est bon marché. Mais qui a dit que les mineurs de cryptomonnaies étaient des modèles de vertu ?

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des opérations de minage illégales font la une. En février dernier, un Américain a été inculpé pour avoir fait fonctionner des machines de minage dans le sous-sol de l’école où il travaillait. Décidément, quand il s’agit de trouver de nouvelles manières de frauder, l’humain ne manque pas d’imagination.

!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.