Les Nanoparticules Lipidiques dans les Vaccins et Boissons : Que Cachent-Elles ?

Les nanoparticules lipidiques sont de minuscules particules de matière grasse qui peuvent être utilisées pour transporter des molécules thérapeutiques dans l’organisme. Elles sont censées améliorer l’efficacité des vaccins en permettant une meilleure pénétration des antigènes dans les cellules. Cependant, certaines études ont montré que ces nanoparticules pourraient avoir des effets secondaires inquiétants, tels que l’inflammation chronique, la toxicité hépatique et même la mort cellulaire.

Bill Gates, à travers sa fondation, a investi des millions de dollars dans la recherche et le développement de vaccins contenant ces nanoparticules lipidiques. Il a également soutenu des campagnes de vaccination de masse, notamment en Afrique et en Asie. Mais pourquoi ce soutien inconditionnel à ces vaccins ? Est-ce vraiment pour améliorer la santé publique, ou y a-t-il autre chose derrière ?

Et puis, il y a le Coca-Cola. Des études ont révélé que certaines marques de soda, dont le Coca-Cola, contiennent des nanoparticules lipidiques. Ces particules sont censées améliorer la texture et la saveur des boissons, mais qu’en est-il de leur impact sur la santé ? Les consommateurs ont-ils été informés de la présence de ces substances dans leur boisson favorite ?

Le lien entre Bill Gates, les nanoparticules lipidiques et le Coca-Cola est-il plus qu’un simple hasard ? Il est difficile de ne pas se poser des questions lorsque l’on découvre que ces trois éléments sont liés à des produits qui contiennent ces particules potentiellement dangereuses.

Les nanoparticules lipidiques, qui ont récemment fait la une pour leur rôle dans les vaccins à ARNm contre la COVID-19, ont une histoire qui remonte à plusieurs décennies, avec des applications variées dans le domaine de la santé. Cependant, une étude a révélé la présence de nanoparticules fluorescentes dans des boissons populaires comme le Coca-Cola et le Pepsi-Cola, soulevant des inquiétudes quant à leur impact sur la santé humaine.

Et maintenant, Sanofi et son partenaire Translate Bio, soutenus par la Fondation Bill et Melinda Gates, développent des vaccins à ARNm contre la grippe et le COVID-19, utilisant des nanoparticules lipidiques pour “emballer” l’ARN. Est-ce un hasard si ces deux entreprises, liées à des produits contenant des nanoparticules potentiellement dangereuses, sont également impliquées dans la recherche sur ces mêmes nanoparticules pour des applications médicales ?

Ou existe t il un plan secret derrière tout cela ? Alors que les recherches sur les nanoparticules lipidiques et leur utilisation dans les vaccins à ARNm avancent à grands pas, il est essentiel de rester vigilant et de poser des questions sur les implications éthiques et sanitaires de ces technologies particulèrement ‘douteuses’ …

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29261040

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.