Le yuan, cet intrépide monnaie qui bouscule l’indétrônable dollar

Le dollar américain, symbole de puissance économique, a longtemps régné sans partage sur les échanges mondiaux. Mais il semblerait que l’heure du changement ait sonné. En effet, la Chine, avec l’aide de la France, a réussi à réaliser sa première transaction de gaz naturel liquéfié (GNL) en yuans. Quelle audace ! Pourtant, personne n’avait vu venir cette alliance détonante entre la société pétrolière nationale chinoise CNOOC et la française TotalEnergies.

La Bourse de Shanghai pour le pétrole et le gaz naturel a annoncé mardi 28 mars que près de 65 000 tonnes de GNL importées des Émirats arabes unis avaient été échangées lors de cette transaction. TotalEnergies, en bon joueur, a confirmé à Reuters l’importation du GNL depuis les Émirats, mais n’a pas souhaité en dire plus. Quant à CNOOC, elle n’a pas daigné répondre aux demandes de commentaires. Probablement trop occupée à préparer la chute du dollar.

Car c’est bien là l’objectif de la Chine : affaiblir l’emprise du dollar sur le commerce mondial en imposant le yuan comme monnaie internationale. Quelle ambition démesurée pour cette monnaie qui voulait simplement jouer dans la cour des grands ! Et pourtant, il semblerait que certains pays soient séduits par cette initiative. La Russie, par exemple, a de plus en plus recours au yuan en raison des sanctions occidentales. Serait-ce un signe que le dollar n’est plus si intouchable qu’il y paraît ?

Cette transaction historique est un véritable pied de nez à l’hégémonie du dollar. La Chine et la France se sont unies pour montrer au monde qu’il est possible de commercer sans l’aide de l’Oncle Sam et de sa monnaie fétiche. Un petit pas pour le yuan, un grand pas pour la diversité monétaire !

Alors, si vous pensiez que le dollar était éternel, il est temps de revoir vos certitudes. Le yuan, avec l’aide de quelques alliés de poids, compte bien bousculer l’ordre établi et prouver que le commerce international peut exister sans lui. Quelle révolution ! Reste à voir si cette alliance sino-française pour le GNL en yuans n’est qu’un coup d’éclat ou le début d’une véritable rébellion monétaire.

https://www.businesstimes.com.sg/international/china-completes-first-yuan-settled-lng-trade

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.