Le souffle glacé de l’intelligence artificielle sur les emplois humains

Écouter l'article

Un vent nouveau souffle sur le monde, porté par les ailes de Google DeepMind et Boston Dynamics. Ce vent, c’est celui de l’intelligence artificielle, qui, tel un ouragan, est sur le point de bouleverser notre paysage sociétal.

Google DeepMind, dans une quête incessante d’innovation, a forgé une entité d’un genre nouveau : le Robotics Transformer 2 (RT-2). Ce modèle de vision-langage-action, nourri par les données du web et de la robotique, est capable de comprendre les commandes en langage naturel des humains et de naviguer dans divers environnements.

De son côté, Boston Dynamics, avec sa vision de créer des machines qui interagissent de manière significative avec leur environnement et les humains, a également contribué à l’avancement de la robotique. Leurs robots, grâce à une technologie de navigation basée sur la vision, peuvent percevoir leur environnement et prendre des décisions en conséquence.

Jadis, les robots étaient de simples outils, capables d’exécuter des tâches simples comme jeter des déchets ou faire frire des frites. Mais avec l’arrivée de RT-2 et des avancées de Boston Dynamics, ils se sont transformés en entités autonomes, capables de comprendre et d’exécuter des tâches plus complexes.

Cependant, cette nouvelle ère de l’intelligence robotique n’est pas sans conséquences. Tandis que nous célébrons l’arrivée de robots plus intelligents, nous devons également nous préparer à faire face aux défis qu’ils posent. En mars, Goldman a informé ses clients que la robotisation du secteur des services se traduirait par des millions de pertes d’emplois dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.