Le mur numérique: la grande muraille de Chine 2.0

Xi Jinping, le président chinois, a décidé de construire un mur. Non, pas un mur de briques et de mortier, mais un mur numérique, une barrière de ‘sécurité’ autour de l’internet chinois.

Xi Jinping, dans sa grande sagesse, a déclaré que la Chine doit construire une “solide” barrière de sécurité autour de son internet sous la supervision du Parti communiste. Qui n’aimerait pas avoir son internet filtré et contrôlé par le gouvernement?

La Chine a toujours été un fervent défenseur de la censure sur internet. Souvenez-vous de 2015, quand la Chine a adopté une loi sur la sécurité nationale qui inclut son cyberespace. Un an plus tard, une autre loi a été adoptée qui exige que les données soient stockées sur des serveurs en Chine. Et en 2021, la Chine a déployé des réglementations autour de l’infrastructure d’information critique.

Mais qu’en est-il de l’économie ? Avec une telle barrière de sécurité, les investissements étrangers pourraient être découragés.

Et bien sûr, le gouvernement justifie cette barrière de sécurité en disant qu’elle est nécessaire pour protéger la sécurité nationale et prévenir la diffusion de contenus nuisibles. Mais qui décide ce qui est nuisible ? Le gouvernement, bien sûr. Et qu’en est-il de la liberté d’expression ?

L’appel de Xi Jinping à une “solide” barrière de sécurité autour de l’internet chinois est une menace pour la liberté d’expression, l’économie et l’innovation. Mais ne vous inquiétez pas, tant que le Parti communiste est aux commandes, tout ira bien.

https://www.reuters.com/world/china/xi-calls-solid-security-barrier-around-chinas-internet-2023-07-15/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.