Le big brother de Lille: fichage illégal des manifestants

Écouter l'article

Voilà un bien triste tableau qui se dessine dans notre douce République. Figurez-vous, chers lecteurs, que le tribunal administratif de Lille a reconnu l’existence d’un fichier illégal. Oui, illégal! Un fichier listant les gentils citoyens ayant eu l’audace de manifester contre la réforme des retraites. C’est à peine croyable, mais dans notre pays des droits de l’homme, la nouvelle mode semble être de ficher les individus selon leurs opinions politiques.

Alors que la procureure de Lille se cachait certainement derrière ses dossiers pour éviter l’audience, les représentants du ministère public ont avoué, sans honte, l’existence de ce fichier. Pour eux, ce n’est pas vraiment un fichier, mais plutôt une “modalité d’application” de Cassiopée, un logiciel sécurisé.

Les avocats des trois associations requérantes n’ont pas été dupes face à cette pirouette sémantique. Ce fichier Excel, non sécurisé, contenait des éléments politiques sur les personnes fichées. Du jamais vu ! C’est comme si on ajoutait à votre casier judiciaire que vous aimez le chocolat ou que vous préférez les chaussettes rouges.

Marion Ogier (1ère en partant de la gauche) avocate de la Ligue des Droits de l’Homme et Jean-Baptiste Soufron (3ème en partant de la gauche) avocat du Syndicat des Avocats de France

Mais ce n’est pas tout. Le pire reste à venir. Ces avocats estiment que ce fichier n’est pas un acte isolé. Non, il serait plutôt une étape supplémentaire vers une dérive gouvernementale. Ils dénoncent un enchaînement de décisions illégales assumées. On croirait vivre dans un mauvais roman de dystopie.

Nous voilà dans une nouvelle ère où le gouvernement ne recule devant rien pour maintenir son emprise sur le peuple. Big Brother est parmi nous, et il habite à Lille. Tout cela nous fait frissonner d’indignation. Et pendant ce temps-là, nos représentants du ministère public se taisent. Sans doute sont-ils trop occupés à mettre à jour leur fichier Excel…

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/l-objectif-etait-de-ficher-les-opposants-politiques-denonce-l-avocat-du-saf-devant-le-ta-de-lille-8710722

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.