Bardot sur France 2 : une série qui réinvente l’icône française

Entre mensonges, omissions et simplifications, la série Bardot suscite la polémique. La France, ce pays où l’on aime tant déterrer les vieilles histoires et les secrets enfouis du passé pour les exposer à la face du monde, le tout avec une bonne dose de mépris et de raillerie. C’est donc sans surprise que la série Bardot, diffusée sur France 2, a créé un tollé, en se jouant allègrement des faits pour offrir un portrait controversé et, disons-le, quelque peu caricatural de notre chère Brigitte Bardot. Voici quelques exemples des travestissements les plus savoureux.

D’abord, le divorce de Brigitte Bardot et Roger Vadim, présenté comme la conséquence directe d’un baiser avec Jean-Louis Trintignant, est en réalité bien plus complexe. Les problèmes du couple remontent aux lendemains du mariage, lorsque Vadim passait ses nuits à jouer au poker avec ses copains, au grand désarroi de sa jeune épouse. Qui aurait cru qu’un baiser échangé devant les caméras pouvait à lui seul faire voler en éclats un mariage si solide ?

Ensuite, la série présente la relation de Brigitte Bardot avec Jean-Louis Trintignant comme une simple histoire de corps et de désir. Or, il semblerait que Trintignant ait été bien plus qu’un simple amant, puisqu’il a contribué à enrichir la culture musicale et littéraire de l’actrice. Si seulement la série avait pris le temps de creuser un peu plus profondément, nous aurions pu assister à des scènes inédites de B.B. découvrant la poésie et la musique classique !

Quant à l’achat de la Madrague, la maison mythique de Brigitte Bardot à Saint-Tropez, la série simplifie à outrance en faisant appel à un agent immobilier local. Quelle déception de ne pas retrouver l’émotion de l’appel de sa mère et de ce voyage en train pour découvrir le lieu qui deviendra son jardin secret ! Un peu d’authenticité n’aurait pas fait de mal…

Et comment ne pas évoquer la robe en vichy rose et blanc portée par Brigitte Bardot lors de son mariage avec Jacques Charrier, présentée comme une simple tenue choisie pour sa douceur et sa simplicité ? La vérité est bien plus savoureuse : en portant cette robe, B.B. lançait sans le savoir une mode qui perdure encore aujourd’hui. Quel dommage que la série n’ait pas saisi l’occasion de montrer à quel point notre Brigitte nationale était avant-gardiste !

La série Bardot semble bien plus soucieuse de choquer et de provoquer que de respecter la vérité historique mais malgré ces quelques libertés prises, la série Bardot réussit à captiver par nostalgie et émouvoir en rendant hommage à cette icône française.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.