La France: usine à millionnaires en pleine crise ?

La banque suisse UBS a récemment dévoilé un classement qui a de quoi faire sourire… ou grincer des dents. Alors que le nombre de millionnaires diminue à l’échelle mondiale, la France, elle, semble nager à contre-courant. En effet, l’Hexagone se pavane fièrement à la troisième place, juste derrière les États-Unis et la Chine, mais devant des géants économiques tels que le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Selon le Global Wealth Report d’UBS, la France comptait plus de 2,8 millions de millionnaires en 2022. Ces personnes disposent d’un patrimoine immobilier et financier d’au moins un million de dollars, soit environ 915 000 euros. Cela signifie que près de 5% de la population française est millionnaire. Une progression légère par rapport à l’année précédente, alors que le nombre global de millionnaires a régressé, passant de 63 à un peu plus de 59 millions entre 2021 et 2022.

Mais pourquoi cette exception française ? Peut-être parce que le patrimoine des Français est davantage axé sur l’immobilier que sur les actifs financiers. La chute des indices boursiers en 2022 a donc eu moins d’impact sur les fortunes françaises que sur celles des Américains ou des Chinois. De plus, la bonne tenue de l’euro face à des devises plus faibles, comme la livre sterling ou le yen japonais, a favorisé les millionnaires français. Sans oublier une inflation moins forte en France que dans des pays comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

Cependant, tout n’est pas rose pour la France. Si l’on s’intéresse aux super-riches, ceux qui possèdent plus de 50 millions de dollars, la France chute à la neuvième position, devancée par des pays émergents comme l’Inde et la Russie.

Malgré la présence de milliardaires emblématiques comme Bernard Arnault ou la famille Bettencourt, cela ne suffit pas à booster le classement des très fortunés.

En parallèle, UBS a également révélé que la richesse mondiale des ménages a reculé de 2,5% en 2022, une première depuis la crise financière de 2008. Les raisons ? Les mêmes qui expliquent la baisse du nombre de millionnaires. Mais rassurez-vous, la banque suisse prévoit un rebond de cette richesse globale de 38% d’ici 2027. Espérons que cela ne soit pas qu’une douce illusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.