JO 2024 : Le préfet de police de Paris réinvente la notion de convivialité en saturant l’espace public de policiers”

Dans une récente interview, Laurent Nuñez, le préfet de police de Paris, a annoncé fièrement son intention de “saturer l’espace public de policiers” à l’approche des JO. Voilà une manière fort réjouissante de célébrer l’esprit olympique, n’est-ce pas ? Car rien ne vaut une bonne dose de cynisme pour rappeler aux Parisiens et aux touristes que, malgré les festivités, nous vivons toujours dans un monde sombre et dangereux.

Avec cette annonce, le préfet de police nous offre un spectacle digne d’une satire, où l’omniprésence policière remplacera les musiciens de rue et les artistes peintres qui font la renommée de la Ville Lumière. À la place, les passants auront le plaisir de se balader au milieu d’une armée de policiers fraîchement sortis d’école, prêts à faire régner l’ordre dans les moindres recoins de la capitale.

Et bien sûr, qui dit saturation de l’espace public de policiers, dit aussi renforcement de leur présence dans les transports en commun. Car, soyons honnêtes, qui n’a jamais rêvé de prendre le métro entouré d’une escouade de policiers armés, comme pour mieux nous rappeler que le danger est partout ?

Il est évident que le préfet de police a parfaitement compris l’essence des Jeux olympiques : instaurer un climat de peur et de méfiance pour mieux rassembler les nations. Voilà une stratégie qui, à n’en pas douter, saura marquer les esprits et faire de ces JO 2024 un événement mémorable… pour toutes les mauvaises raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.