Google se gave de vos données pour nourrir ses IA

Google, le géant de la technologie, a récemment mis à jour sa politique de confidentialité, et cela pourrait vous donner des frissons. En effet, Google a décidé de se servir de tout ce que vous publiez en ligne pour alimenter ses outils d’intelligence artificielle. C’est comme si Google avait décidé de transformer l’ensemble de l’internet public en un immense buffet à volonté pour ses projets d’IA.

Dans le passé, Google a affirmé que les données seraient utilisées “pour des modèles de langage”. Maintenant, la politique révisée mentionne explicitement “des modèles d’IA“, et des outils comme Google Translate, Bard et Cloud AI sont désormais sur la liste des bénéficiaires de vos données.

La nouvelle politique de Google stipule : “Google utilise des informations pour améliorer nos services et développer de nouveaux produits, fonctionnalités et technologies qui profitent à nos utilisateurs et au public”. En d’autres termes, si Google peut lire vos mots, considérez qu’ils appartiennent désormais à l’entreprise et attendez-vous à ce qu’ils soient utilisés quelque part dans les entrailles d’un chatbot.

C’est une clause inhabituelle pour une politique de confidentialité. Habituellement, ces politiques décrivent comment une entreprise utilise les informations que vous publiez sur ses propres services. Ici, il semble que Google se réserve le droit de récolter et d’exploiter les données publiées sur n’importe quelle partie du web public, comme si tout l’internet était son propre terrain de jeu pour l’IA.

Cela soulève de nouvelles questions intéressantes en matière de confidentialité. Les gens comprennent généralement que les publications publiques sont publiques. Mais aujourd’hui, vous devez avoir une nouvelle conception de ce que signifie écrire quelque chose en ligne. Il ne s’agit plus de savoir qui peut voir l’information, mais comment elle pourrait être utilisée. Il y a de fortes chances que Bard et ChatGPT aient ingéré vos anciens billets de blog ou vos critiques de restaurant vieilles de 15 ans. Pendant que vous lisez ceci, les chatbots pourraient régurgiter une version de vos mots de manière imprévisible et difficile à comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.