Game over : la Chine sonne la fin de la récré gaming

MAJ 23/01/24: Le régulateur chinois des jeux a supprimé de son site Web les règles qu’il avait proposées le mois dernier et visant à limiter les dépenses et les récompenses qui encouragent à jouer aux jeux vidéo, ont montré des contrôles effectués par Reuters mardi, dans une décision qui a dopé les actions des sociétés de jeux.

Le 22 décembre, la Chine a annoncé une série de nouvelles réglementations visant à restreindre drastiquement les dépenses liées aux jeux vidéo, secouant ainsi le plus grand marché mondial de ce secteur. Ces mesures, publiées par l’Administration nationale de la presse et des publications (ANPP), imposent des limites strictes aux dépenses en ligne des joueurs. Elles interdisent notamment les récompenses aléatoires, jugées addictives.

Ces restrictions ont fait chuter de 80 milliards de dollars la capitalisation boursière combinée des géants chinois du jeu vidéo Tencent et NetEase et fait craindre un changement radical dans la politique de Pékin. Au-delà des effets immédiats sur l’industrie, elles reflètent une crainte croissante des autorités face à cette industrie dynamique mais controversée, susceptible d’influencer négativement la jeunesse.

Plus largement, ces nouvelles règlementations s’inscrivent dans une tendance observée depuis 2021 de resserrement réglementaire chinois sur les entreprises de l’Internet. Les autorités cherchent à contrôler plus étroitement des secteurs considérés comme stratégiques, pour des raisons de sécurité nationale et de protection de la jeunesse.

Concernant les jeux vidéo spécifiquement, le gouvernement semble vouloir lutter contre l’addiction et modérer leur influence culturelle. Ce secteur qui compte 670 millions de joueurs en Chine a connu une croissance fulgurante, atteignant un chiffre d’affaires de 60 milliards de dollars en 2022.

La réaction brutale des marchés financiers montre que ces réglementations représentent un changement radical pour des acteurs comme Tencent et NetEase, piliers de l’Internet chinois. Concrètement, ces entreprises devront modifier en profondeur leurs modèles économiques basés sur les dépenses dans le jeu.

Du côté des consommateurs, il est probable que les joueurs réduisent leurs dépenses, affectant leurs habitudes de divertissement. Pour autant, avec 670 millions d’adeptes, l’industrie du jeu vidéo devrait conserver un poids important. Les autorités pourraient revoir leurs restrictions si les effets économiques s’avèrent trop négatifs.

Ces réglementations envoient un signal clair aux entreprises internationales : le gouvernement chinois entend contrôler étroitement les secteurs stratégiques comme l’Internet ou le divertissement en ligne. Ce message inquiète des acteurs mondiaux du numérique, de plus en plus préoccupés par le risque réglementaire chinois.

Au-delà du jeu vidéo, cette tendance pourrait affecter d’autres domaines comme la fintech ou les données personnelles. À long terme, la position de la Chine en tant que deuxième marché mondial de la tech pourrait s’en trouver fragilisée. Ces évolutions réglementaires méritent donc une attention particulière.

Ces nouvelles restrictions sur les jeux vidéo illustrent la volonté croissante de Pékin d’exercer son contrôle sur les leaders technologiques. Si leur application stricte pourrait transformer l’industrie chinoise du jeu et inquiéter les acteurs étrangers, des infléchissements restent possibles. Au-delà de ce secteur, elles augurent de changements profonds dans l’approche réglementaire chinoise vis-à-vis du numérique.

https://www.reuters.com/world/china/china-issues-draft-rules-online-game-management-2023-12-22/#:~:text=HONG%20KONG%2C%20Dec%2022%20,a%20blow%20to%20the%20world%27s

https://www.theinformation.com/briefings/china-unveils-new-draft-rules-for-videogames#:~:text=By,and%20Publication%20Administration%2C%20ban

https://www.thestar.com.my/tech/tech-news/2023/12/22/china-issues-draft-rules-for-online-game-management#:~:text=China%20on%20Dec%2022%20unveiled,tighten%20regulations%20for%20the%20sector

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.