FDA: Commerce d’Organes Fœtaux

L’organisation américaine “Judicial Watch” a récemment dévoilé des documents troublants concernant l’achat d’organes fœtaux par la FDA (Food and Drug Administration). Ces révélations, aussi choquantes qu’elles puissent paraître, montrent une face sombre de la recherche médicale aux États-Unis.

Selon ces documents, la FDA a dépensé des dizaines de milliers de dollars des contribuables pour acheter des tissus fœtaux humains et de têtes auprès de la société californienne Advanced Bioscience Resources (ABR). Ces tissus étaient destinés à la création de “souris humanisées” pour tester des produits médicamenteux. ABR, une entreprise à but non lucratif spécialisée dans la “collecte” de tissus fœtaux, a été l’objet de renvois criminels de la part de comités du Congrès américain enquêtant sur le trafic de tissus fœtaux humains.

Les communications entre ABR et la FDA révèlent des détails glaçants. Par exemple, un courriel de 2012 montre que la FDA a payé 12 000 dollars à ABR pour des “achats de tissus”. Un autre courriel de 2013 montre que la FDA a acheté des foies et des thymus fœtaux à ABR pour 580 dollars par ensemble. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg.

En 2018, le département américain de la Santé et des Services sociaux a finalement mis fin au contrat avec ABR, citant des préoccupations concernant la légalité et l’éthique de ces transactions. Mais le mal était déjà fait.

Alors, que révèlent ces documents ? Ils montrent un commerce troublant d’organes fœtaux, financé par les contribuables américains. Ils montrent également une négligence flagrante de la part des autorités en ce qui concerne la surveillance de ces transactions. Et enfin, ils montrent que, malgré les avancées technologiques et médicales, l’éthique et la moralité peuvent parfois être sacrifiées sur l’autel de la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.