Des PFAS Présents dans les Plastiques, l’Eau du Robinet et les Emballages Stimulent la Propagation du Cancer

Une étude révolutionnaire de Yale révèle des résultats troublants sur des composés industriels courants appelés PFAS, montrant leur capacité à augmenter la migration des cellules cancéreuses dans les cancers colorectaux.

Mais qu’est-ce que les PFAS ? Il s’agit d’un groupe de plus de 4 700 produits chimiques synthétiques utilisés depuis les années 1940 dans des produits comme les mousses anti-incendie ou les poêles antiadhésives. On les appelle « produits chimiques éternels » car ils persistent indéfiniment dans l’environnement et le corps humain.

La recherche de Yale s’est penchée spécifiquement sur deux composés PFAS parmi les plus répandus, le PFOA et le PFOS. Ces substances ont été examinées pour leur impact sur les cellules de cancer colorectal (CCR). Les résultats indiquent que les PFAS peuvent faciliter la formation de métastases du CCR, en particulier dans les cancers agressifs avec des mutations KRAS.

L’étude a analysé les changements métaboliques des cellules après exposition aux PFAS. Cela a révélé que les PFAS perturbent les voies énergétiques et de signalisation cellulaire d’une manière qui augmente la mobilité des cellules cancéreuses et des métastases, notamment en impactant des protéines clés comme l’E-cadhérine.

Les niveaux de PFAS correspondant aux concentrations retrouvées chez les pompiers. Cela laisse craindre que même de faibles expositions quotidiennes présentent des risques. Ces découvertes sont les premières preuves que des PFAS non toxiques peuvent favoriser la propagation du cancer dans l’organisme.

Inquiétant, les PFAS sont présents partout de nos jours. On les retrouve dans le sang et les organes de 95% des individus dans les pays développés, à cause de leur persistance et de leur présence dans l’alimentation et l’environnement.

Pr Vasilis Vasiliou

C’est pourquoi il est crucial de comprendre l’impact des produits chimiques du quotidien sur le cancer. Comme l’explique le Pr Vasilis Vasiliou de Yale : « Nous réalisons que ces substances ont des effets néfastes qui n’ont jamais été initialement soupçonnés… Il est essentiel que nous comprenions comment notre environnement influence l’apparition et l’évolution du cancer, afin développer de meilleures stratégies de prévention et traitement. »

https://www.dailymail.co.uk/health/article-12877515/pfas-forever-chemicals-cancer-colon.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.