Coup de théâtre : Obama lance un assaut sur les médias indépendants

La scène de la manipulation politique nous présente son dernier spectacle, une triste farce orchestrée par notre cher ancien président, Barack Obama. Sa dernière lubie ? Anéantir les médias indépendants en ligne. Pourquoi cette soif de contrôle soudaine ? Est-ce une tentative désespérée de contenir l’émergence de la vérité ?

Lors d’une récente interview avec CBS News, Obama a manifesté sa frustration quant à la diversité de la couverture médiatique. Les trois grandes chaînes de télévision ne dominent plus la narration !

L’ancien président se plaint de la diversité des points de vue dans les médias actuels. Le pluralisme n’est-il pas l’un des piliers de la démocratie ? Il déplore le fait que les gens aient leur propre perception de la vérité et contestent le récit des médias dominants. Étrange, n’est-ce pas ? Il a même poussé le ridicule jusqu’à se lamenter de la façon dont certains refusent de croire les récits des médias.

À l’ère d’Internet, il est difficile de croire que quelqu’un puisse aspirer à un monopole de l’information. Mais Obama, dans son désir de contrôler le récit, insiste sur la nécessité de retrouver une “conversation commune” et un “ensemble commun de faits”. Peut-être a-t-il oublié que la liberté d’expression autorise aussi la liberté de ne pas être d’accord avec les faits présentés.

Barack Obama semble vouloir ressusciter l’époque où l’information était unilatérale et contrôlée par quelques acteurs. Est-ce une tentation de se proclamer le messie des médias ? L’homme qui seul détient la vérité ?

N’oublions pas l’importance de la diversité des points de vue et de l’accès à l’information indépendante. Que cette tentative d’Obama de bâillonner les médias indépendants soit une piqûre de rappel de l’importance de la liberté d’expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.