Confinement : La Génération Sacrifiée

Écouter l'article


La pandémie de COVID-19 a bouleversé nos vies de manière inédite. Parmi les mesures sanitaires mises en place pour endiguer la propagation du virus, les confinements ont eu un impact particulièrement néfaste sur la santé mentale de la population, et notamment sur celle des plus jeunes. Les chiffres sont alarmants : en 2021 et 2022, on a constaté une augmentation de 40% des hospitalisations pour geste suicidaire, soit au moins 10 000 hospitalisations supplémentaires par an[1][2]. Les jeunes filles sont les plus touchées, avec un nombre d’hospitalisations qui a plus que doublé[2].

Des conséquences psychologiques majeures

Les confinements successifs ont eu de lourdes conséquences sur le bien-être mental des individus. Isolement social, perte de repères, anxiété face à l’incertitude… Autant de facteurs qui ont contribué à l’émergence ou à l’aggravation de troubles psychologiques[3][7]. Chez les actifs, 30,5% ont déclaré des symptômes d’anxiété au début du premier confinement en mars 2020, contre 15,9% fin juin[3]. Les troubles du sommeil ont également touché environ deux tiers des actifs pendant cette période[3].

Les jeunes, principales victimes

Si l’ensemble de la population a souffert de cette situation, ce sont les jeunes qui ont payé le plus lourd tribut. Privés d’interactions sociales essentielles à leur développement, confrontés à la précarité et à un avenir incertain, ils ont vu leur mal-être s’accroître de façon dramatique[6]. Les milieux populaires ont été particulièrement affectés, subissant de plein fouet les conséquences économiques de la crise[6].

Un système de santé sous tension

Face à cette vague de détresse psychologique sans précédent, notre système de santé peine à répondre aux besoins. Les services de psychiatrie, déjà sous tension avant la pandémie, sont aujourd’hui débordés. Les délais d’attente s’allongent, retardant une prise en charge pourtant cruciale[5].


[1] https://www.kff.org/mental-health/issue-brief/the-implications-of-covid-19-for-mental-health-and-substance-use/
[2] https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse-jeux-de-donnees/en-2022-la-forte-hausse-des-hospitalisations-pour-geste-auto
[3] https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2023/impact-de-l-epidemie-de-covid-19-sur-la-sante-mentale-des-travailleurs-et-leurs-comportements-addictifs-pendant-le-confinement
[4] https://www.nature.com/articles/s41598-023-41199-x
[5] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7871358/
[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Confinements_li%C3%A9s_%C3%A0_la_pand%C3%A9mie_de_Covid-19_en_France
[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9108086/
[8] https://archpublichealth.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13690-023-01106-2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.