BRICS: Smart contracts, la fin du règne dollar-euro ?

Les BRICS, ces cinq pays qui se sont unis avec l’ambition de redéfinir l’ordre économique mondial. Mais derrière les discours flamboyants, la réalité est bien différente. Malgré une volonté affichée de se défaire du dollar, l’euro semble être le nouveau chouchou. En particulier, la Russie, qui, au lieu de privilégier sa propre monnaie ou celle de ses partenaires BRICS, se tourne vers l’euro pour ses échanges intra-BRICS.

La Banque de Développement des BRICS, avec son mécanisme de réserve de contingence, présente des obstacles systémiques qui empêchent les échanges directs entre les monnaies nationales des membres. Imaginez qu’on vous offre un gâteau au chocolat, mais à l’intérieur, c’est de la vanille. Pas vraiment ce que vous aviez en tête.

Pendant que ces pays se perdent dans ce jeu de chaises musicales monétaires, les vrais enjeux demeurent. Les systèmes de paiement et de règlement sont en cours d’intégration, et des applications FinTech sont explorées, mais où sont les efforts pour s’attaquer aux véritables barrières du marché ?

Cependant, Aggarwal propose une solution: l’utilisation de contrats intelligents pour réduire les risques du commerce intra-BRICS. En utilisant la technologie blockchain, ces contrats pourraient promouvoir les échanges en monnaies nationales et réduire la dépendance au dollar et à l’euro.

https://brics-econ.arphahub.com/article/24218/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.