Brad Pitt en F1, un vent de fraîcheur pour le sport automobile ?

Nous voilà donc au seuil d’un nouvel âge d’or de la Formule 1, où Brad Pitt, acteur de renom, se fait une place sur la grille de départ aux côtés des pilotes professionnels.

Car, qui n’a jamais rêvé de voir un acteur hollywoodien frôler les 300 km/h au volant d’une monoplace, avec pour seul bagage son talent pour les caméras et une maîtrise parfaite de la course automobile ? Oui, nous devrions tous nous réjouir de cette décision audacieuse prise par les producteurs du film et les instances de la F1, qui viennent de réinventer la notion de “spectacle” en sport.

Il est bien connu que les courses de F1 manquaient cruellement d’authenticité, et qui de mieux que Brad Pitt pour apporter cette touche de réalisme tant attendue ? Appuyé par Lewis Hamilton, co-producteur et consultant de luxe, la star de 58 ans prendra place dans une monoplace conçue par Mercedes, pour s’aligner aux côtés des vrais pilotes à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone (7-8-9 juillet) et ce jusqu’à la fin de la saison.

On imagine déjà la confusion chez les téléspectateurs lorsqu’ils verront Brad Pitt, le visage plissé de concentration, tenter de tenir la cadence dans une course qui n’attendra pas ses caprices de star. Il est d’ailleurs étonnant de constater que notre cher Brad se voit offrir cette opportunité en or, alors que certains pilotes de talent peinent à obtenir leur Super Licence.

Mais passons sur ces détails insignifiants, car il est temps de célébrer cette nouvelle ère qui s’ouvre à nous. Le film en préparation racontera l’histoire d’un pilote vétéran qui sort de sa retraite (incarné par Brad Pitt) et de son jeune équipier. Le réalisateur Joseph Kosinski et le producteur Jerry Bruckheimer ambitionnent de “créer le film de course le plus précis et le plus impressionnant jamais vu”.

Alors, préparez-vous à vivre une saison de Formule 1 aux allures de cinéma, où les limites entre sport et fiction seront brouillées comme jamais. Que les puristes du sport automobile se rassurent : cette intrusion du 7ème art dans leur univers préféré pourrait apporter un vent de fraîcheur et un regain d’intérêt pour la discipline. Qui sait, peut-être que cette expérience inédite séduira de nouveaux fans et renforcera l’attrait de la Formule 1 à l’échelle mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.