Vaccin contre la tuberculose: une histoire mortelle

Dans un monde où la philanthropie est devenue le nouveau visage de l’impérialisme, Bill Gates et Wellcome ont décidé de jeter 550 millions de dollars dans le développement d’un vaccin contre la tuberculose, le M72. Ce vaccin, autrefois la propriété de GSK, pourrait être le premier à prévenir la tuberculose pulmonaire à entrer sur le marché en plus de 100 ans. Mais avant de commencer à applaudir ces soi-disant philanthropes, il y a un détail qui mérite d’être mentionné : le vaccin n’a montré qu’une efficacité de 50% dans les essais de phase IIb. Alors, est-ce vraiment une avancée ou une nouvelle arnaque de big pharma ?

En 2020, GSK a cédé une licence pour le vaccin contre la tuberculose, M72, à l’Institut de recherche médicale Bill & Melinda Gates (MRI). Maintenant, pour soutenir un essai clinique de phase 3, la fondation caritative britannique Wellcome fournit jusqu’à 150 millions de dollars et la Fondation Gates financera le reste nécessaire pour mener l’essai, qui est estimé à environ 400 millions de dollars. L’essai de phase tardive est conçu pour évaluer la capacité de M72 à prévenir la progression de l’infection tuberculeuse latente à la tuberculose pulmonaire, une infection bactérienne grave qui touche les poumons mais peut se propager à d’autres organes.

Mais pourquoi investir autant d’argent dans un vaccin qui n’a montré qu’une efficacité de 50% ? Est-ce vraiment pour le bien de l’humanité ou y a-t-il une autre raison cachée derrière ? Il est difficile de ne pas être sceptique lorsque l’on voit des milliardaires jeter autant d’argent dans un projet qui semble avoir peu de chances de réussir.

Et puis, il y a Bill Gates. Un homme qui a fait fortune grâce à la technologie, pas à la médecine. Un homme qui a été critiqué pour sa gestion de la pandémie de COVID-19. Un homme qui, malgré toutes ses richesses, n’a pas réussi à éradiquer la polio, malgré des années de promesses. Alors, pourquoi devrions-nous croire qu’il peut faire une différence avec la tuberculose ? Ne devrions nous pas nous méfier particulièrement de ce personnage désirant vacciner la terre entière pour tout et n’importe quoi ?

En attendant, il est important de se rappeler que la tuberculose reste l’une des principales causes de décès en Afrique. Ne serait ce pas un moyen de vacciner en masse le continent africain avec un nouveau… Vaccin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.