Big Bang démenti : La science vacille, l’humanité ébranlée

Le télescope James-Webb a fait une découverte étonnante ces derniers jours, révélant des galaxies bien plus grandes et plus anciennes que prévu. Cela met en péril la théorie du Big Bang, au grand dam de la communauté scientifique.

Hans Siepel, écrivain et penseur, n’a pas hésité à souligner que la majorité des travaux académiques, en particulier dans les sciences humaines, reposent sur cette idée de l’évolution et du Big Bang. “Et maintenant, il semble que toutes ces hypothèses scientifiques reposent sur un fondement de sable mouvant“, écrit Siepel sur Linkedin.

“Le télescope Webb nous montre qu’il n’y a jamais eu de Big Bang. Avalez donc ça ! Vos certitudes et votre foi en la science sont ébranlées jusqu’à la moelle”, poursuit-il.

Siepel aurait espéré que les médias grand public fassent grand bruit face à ces résultats renversants, qui ébranlent le fondement même de la science. “Mais non.” Pas de campagne médiatique à la hauteur du lancement du successeur de Hubble.

“Trop occupés avec les questions de genre !”, s’exclame l’écrivain. “Mais la bonne nouvelle […] c’est que les médias grand public ne pourront pas continuer à se comporter ainsi. La décomposition morale dans ces cercles est trop importante. Les usines à mensonges sont trop transparentes. La mesquinerie est trop évidente. L’arrogance est débordante.”

Il est grand temps de jeter à la poubelle la pseudo-science basée sur de fausses hypothèses, conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.