Biden restreint la tech en chine ?

La Maison Blanche, sous la direction de Joe Biden, a décidé de mettre en place des mesures pour restreindre certains investissements américains en Chine. Mais attendez, il y a une nuance. Ces mesures ne sont pas aussi strictes qu’elles en ont l’air.

Selon une source gouvernementale, la Maison Blanche détaillera mercredi ses plans visant à interdire certains investissements américains dans des technologies sensibles en Chine. L’objectif ? Empêcher le capital et l’expertise américains d’aider au développement de technologies qui pourraient soutenir la modernisation militaire de la Chine et menacer la sécurité nationale des États-Unis. Noble intention… Mais comme toujours, le diable est dans les détails.

Il semble que l’administration Biden ait été sous pression pendant des mois pour clarifier sa position sur les restrictions des investissements américains en Chine. Et bien sûr, ils ont choisi la voie du milieu. Plutôt que d’imposer une interdiction totale, ils ont opté pour des “mesures sur mesure“. C’est comme commander un costume sur mesure, mais se retrouver avec quelque chose qui ressemble plus à un pyjama.

Jake Sullivan

Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale, a tenté de rassurer tout le monde en avril en déclarant que ces mesures n’étaient pas un “blocage technologique”, comme le prétend Pékin. Gina Raimondo, la secrétaire au Commerce, a ajouté que l’administration ne voulait pas être “trop large” dans ses restrictions. Après tout, cela pourrait nuire aux travailleurs américains et à l’économie. Mais alors, à quoi servent ces mesures ?

L’administration vise principalement les investissements actifs tels que le capital-investissement, le capital-risque et les investissements en coentreprise en Chine dans des domaines tels que les semi-conducteurs, l’informatique quantique et l’intelligence artificielle. La plupart de ces investissements nécessiteront une notification au gouvernement, tandis que certains seront purement et simplement interdits.

Le New York Times a rapporté que l’administration Biden envisage d’obliger les entreprises investissant dans un plus grand nombre d’industries chinoises à signaler cette activité. Cela donnera au gouvernement américain une meilleure visibilité sur les transactions financières entre les États-Unis et la Chine. En d’autres termes, Big Brother vous regarde.

Emily Benson

Emily Benson, du Center for Strategic and International Studies, pense que les investissements dans l’intelligence artificielle seront interdits aux utilisateurs et aux usages militaires. Mais qui décidera de ce qui est considéré comme une utilisation militaire de l’IA ? L’administration, bien sûr. Et nous savons tous à quel point le gouvernement est efficace pour tracer des lignes claires.

Tout cela ressemble à une grande mascarade. Des mesures sur mesure qui ne sont ni ici ni là. Une tentative de jouer sur les deux tableaux sans vraiment s’engager. Et pendant ce temps, la technologie continue d’évoluer, avec ou sans la bénédiction de la Maison Blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.