Zombies chimiques : le fentanyl et la xylazine dévorent l’amérique

L’Amérique est en crise. Alors que le fentanyl, un opioïde synthétique, a déjà causé des ravages sans précédent, un nouvel acteur, la xylazine, vient compliquer le tableau. Utilisée comme sédatif pour les animaux, cette substance est désormais mélangée au fentanyl, provoquant une nouvelle vague de décès.

La xylazine, initialement destinée à la sédation des animaux, a trouvé sa place dans les rues américaines. Mélangée à l’héroïne et au fentanyl, elle provoque des problèmes de santé graves. Selon la DEA, la menace du fentanyl mélangé à la xylazine est omniprésente. Et le pire est que ce cocktail mortel est souvent consommé sans que l’utilisateur en soit conscient.

Le fentanyl, déjà trois fois plus saisi en poids au dernier trimestre 2022 par rapport à l’année précédente, a vu son utilisation exploser. L’héroïne, autrefois dominante, ne représente plus que 7% des opioïdes saisis à la frontière. La xylazine, qui était autrefois un simple sédatif pour animaux, est désormais couramment utilisée comme drogue de rue, en particulier à Porto Rico.

Les cartels mexicains, toujours à la recherche de profits, ont rapidement adopté la xylazine en raison de sa disponibilité et de sa rentabilité. En mélangeant cette substance avec le fentanyl, ils ont créé un produit encore plus addictif et mortel. Les conséquences sont dévastatrices. Pour chaque Américain décédé d’une overdose d’héroïne sans opioïde synthétique, sept autres sont morts d’une overdose impliquant un opioïde synthétique depuis 2015.

La xylazine, découverte en 1962 par Farbenfabriken Bayer en Allemagne, a été utilisée comme antihypertenseur avant de devenir un sédatif vétérinaire. Mais comment cette substance est-elle passée d’un médicament pour animaux à une drogue de rue mortelle ? La réponse réside dans la recherche constante de sensations plus fortes par les consommateurs et la volonté des cartels de maximiser leurs profits.

La combinaison de fentanyl et de xylazine est un exemple parfait de la manière dont les cartels s’adaptent et innovent pour rester en avance sur les autorités. Avec des profits astronomiques à la clé, il est peu probable que cette tendance s’inverse de sitôt.

Les autorités américaines et mexicaines sont en état d’alerte. Mais avec seulement 5 à 10% des drogues illicites saisies à la frontière, la lutte est loin d’être gagnée. Le président Joe Biden est sous le feu des critiques pour ne pas avoir réussi à endiguer le flot de drogues illicites. Mais avec des cartels toujours plus innovants et des drogues toujours plus puissantes, la tâche est titanesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.