Beyoncé à la Conquête du Far West

Écouter l'article

Beyoncé, la diva de la musique américaine, a décidé de s’aventurer dans les contrées sauvages de la country avec son nouvel album tant attendu, “Cowboy Carter”. La reine du R&B et de la pop, connue pour ses tubes planétaires et ses shows grandioses, s’est soudainement prise de passion pour les santiags, les chapeaux de cow-boy et les histoires de cœur brisé.

Mais attention, ne vous méprenez pas ! Beyoncé ne fait pas les choses à moitié. Elle a convié sur son album des légendes de la country telles que Linda Martell et Willie Nelson, sans oublier des duos improbables avec Miley Cyrus et Post Malone. Et cerise sur le gâteau, elle a même osé reprendre le célèbre “Jolene” de Dolly Parton.

Les critiques, ébahis par tant d’audace, se pâment devant ce “renouveau tant espéré de la country”. Mais au-delà de l’aspect purement musical, cet album est aussi vu comme un hommage à l’héritage des Afro-Américains dans la culture country, trop souvent passé sous silence dans les cercles mainstream.

Beyoncé, originaire de Houston au Texas, marche ainsi dans les pas de nombreux artistes noirs de country acclamés avant elle. Une manière pour elle de revendiquer sa place dans un genre musical qui ne lui a pas toujours fait bon accueil. “Les critiques auxquelles j’ai dû faire face lorsque je suis entrée dans ce genre m’ont poussée à dépasser les limites qu’on m’imposait”, a-t-elle écrit sur Instagram.

Mais ne soyons pas dupes, cet album n’est qu’une étape dans le grand projet artistique de Beyoncé, qui avait déjà ébloui la critique avec “Renaissance” en 2022. Alors, prêts pour un rodéo musical avec Queen B ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.