Aluminium + paracétamol + vaccins: les détonateurs silencieux de l’autisme

Récemment, un trio inquiétant a été mis en lumière : les vaccins, leurs adjuvants comme l’aluminium, et le paracétamol. Ces éléments, omniprésents dans notre quotidien, pourraient-ils être des facteurs contribuant à l’augmentation des cas d’autisme ?

Steve Schultz, après avoir observé une régression autistique chez son fils suite à une vaccination et une administration de paracétamol, a décidé de creuser. Ses recherches l’ont conduit vers une piste troublante : l’association entre certains vaccins, leurs adjuvants et le paracétamol pourrait être liée à une hausse des cas d’autisme.

Prenons l’exemple des vaccins. Certains composants, comme l’aluminium utilisé comme adjuvant, soulèvent des questions. L’aluminium, bien que présent naturellement dans notre environnement, a, lorsqu’il est injecté des effets neurotoxiques. Or, le cerveau en développement des enfants est particulièrement sensible à ces perturbations.

Ajoutez à cela le paracétamol, souvent administré pour soulager les effets secondaires post-vaccinaux comme la fièvre. Schultz a mis en évidence que les enfants ayant consommé du paracétamol après une vaccination étaient plus susceptibles de développer des symptômes autistiques. Une coïncidence? Non.

Imaginez un jeune enfant, recevant un vaccin contenant de l’aluminium. Son petit corps, essayant de gérer cet afflux, est ensuite exposé au paracétamol, un médicament qui pourrait perturber davantage son équilibre neurologique. Le cocktail semble potentiellement dévastateur.

Il est urgent de repenser notre approche de la santé. Si l’aluminium, présent dans de nombreux vaccins, et le paracétamol sont potentiellement nocifs, que dire des autres composants et traitements que nous administrons sans réfléchir ?

Il est temps de remettre en question, d’exiger des études plus poussées, de repenser notre dépendance aux “solutions miracles“. Et enfin penser aux associations de médicaments entre eux qui constituent des bombes de toxicité cumulées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.