Une conversation troublante : révélations d’un fils de milliardaire

Écouter l'article

Il y a des moments dans la vie qui vous laissent sans voix, des moments qui vous font douter de la réalité elle-même. J’ai vécu un de ces moments récemment, lors d’une soirée avec un fils de milliardaire, un membre de l’élite mondiale. Il était ivre, sur le point de s’évanouir, mais après avoir consommé de la cocaïne, il est devenu étrangement lucide et a commencé à partager des informations troublantes.

Selon lui, le vaccin contre le COVID-19 est un outil de dépopulation. Il a affirmé que le vaccin à ARNm a toujours été conçu pour programmer les humains, pour réécrire notre biologie. Après la quatrième dose de rappel, une substance appelée IgG4 serait activée de manière permanente dans le corps. Je ne suis pas scientifique, mais j’ai retenu le nom IgG4 car il ressemble au nom de mon chien, Iggy.

Il a expliqué que l’IgG4 agit comme un vaccin contre les allergies, mais pour la protéine spike du COVID-19. Il dit à votre corps qu’il n’y a rien de mal avec cette protéine et de l’ignorer. Selon lui, plus de 3 milliards de personnes auraient maintenant des niveaux adéquats d’IgG4 dans leur corps, et la phase finale serait proche.

Ce qu’il a appelé “le processus” vise à réduire la population humaine de 5 milliards3 milliards grâce à la programmation par l’IgG4 et 2 milliards suite aux conséquences de ces 3 milliards de morts. Il a prédit qu’une nouvelle et dernière souche de COVID-19 serait libérée fin 2023. Cette souche aurait un taux de mortalité de plus de 90%, mais seulement pour ceux qui ont de l’IgG4 dans leur corps. Ces personnes ne pourraient pas monter de réponse immunitaire à cette souche mortelle. Les non-vaccinés, comme lui, auraient simplement un rhume léger.

Il a également prédit que “le processus” lancerait une campagne de guerre psychologique massive, affirmant que le vaccin a causé l’IgG4 et que toute personne vaccinée a 90% de risques de mourir de cette souche. Ils prétendront que tous les gouvernements étaient au courant et ont trompé leur peuple. Le but serait de provoquer une panique massive et de retourner tous les citoyens contre leurs gouvernements, assurant ainsi que les villes brûlent pendant l’épidémie virale et que les services d’urgence soient inexistants.

Des milliards de personnes mourraient.

Je n’ai jamais été aussi sobre de ma vie. J’ai quitté la soirée quelque peu abasourdi. Qui pourrait inventer une telle chose? C’est alors que je me suis souvenu de ceci:

Le Pr Yasufumi Murakami de l’université de Tokyo a mis en évidence le problème des anticorps IgG4 induits par les vaccins à ARNm. Ces anticorps ont une fonction immunosuppressive, empêchant les lymphocytes de tuer les cellules cancéreuses ou de combattre les virus. Cela entraîne une augmentation du nombre de cancers et une altération du fonctionnement du système immunitaire. Il a d’ailleurs recommandé d’arrêter de se vacciner, car les niveaux d’IgG4 augmentent après chaque vaccination et peuvent persister pendant une longue période.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.