Un donneur de sang masculin, âgé de 66 ans, refoulé à cause d’une question sur la grossesse : la bureaucratie à son apogée

Dans une époque où la logique semble avoir perdu tout son sens, un homme de 66 ans s’est vu refuser sa précieuse donation de sang car il a eu l’audace de ne pas répondre à une question sur sa grossesse potentielle. Leslie Sinclair, un donneur fidèle depuis près de 50 ans et avec 125 pintes de sang à son actif, a été victime de l’absurdité administrative qui sévit dans notre société.

Le vénérable donneur, qui avait sans doute l’intention d’offrir une part de lui-même pour sauver des vies, s’est vu interdire l’accès à la clinique. Pourquoi donc? Parce qu’il a refusé de répondre à une question de routine sur une éventuelle grossesse. Comme chacun sait, les hommes d’un certain âge sont particulièrement à risque de tomber enceintes.

Après avoir exprimé son mécontentement face à cette situation ubuesque, Leslie Sinclair s’est vu répondre par le personnel de la clinique qu’ils ne pouvaient accepter son don de sang sans cette précieuse information. Les protocoles étant ce qu’ils sont, il est sans doute essentiel de vérifier si chaque homme en âge de donner du sang est également en train de donner la vie.

Telle est la triste réalité de notre société actuelle, où la rigidité bureaucratique prime sur la logique et l’humanité. Nous saluons tout de même l’engagement de Leslie Sinclair et espérons que cette mésaventure pourra servir de leçon à ceux qui établissent les règles et les protocoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.