La monnaie numérique de la banque centrale américaine : un outil de contrôle déguisé pour mieux surveiller les citoyens ?

L’administration Biden envisage la création d’une monnaie numérique de la banque centrale (CBDC), une initiative qui pourrait être interprétée comme une volonté de renforcer le contrôle sur la population. Sous couvert de modernisation et d’efficacité, le gouvernement semble vouloir mettre la main sur les finances personnelles des citoyens, étendant ainsi son emprise sur la vie privée.

En Floride, certains s’opposent déjà à cette nouvelle intrusion dans les affaires des particuliers. Des voix s’élèvent pour demander à la législature d’interdire l’utilisation de la CBDC, afin de protéger les habitants de l’État d’une surveillance gouvernementale accrue et d’un contrôle sans précédent de leurs finances personnelles.

Car il est clair que cette monnaie numérique n’est pas qu’une simple évolution technologique. Elle est porteuse de risques pour les libertés individuelles et la démocratie, tant elle faciliterait la surveillance de chaque transaction et le traçage des activités économiques de chacun. Big Brother n’est peut-être pas loin.

Les défenseurs des libertés ne peuvent que s’alarmer de cette initiative et plaider pour un frein à cette course à la surveillance et au contrôle. En attendant, les citoyens doivent rester vigilants et ne pas se laisser bercer par les promesses d’une monnaie numérique qui pourrait bien être un cheval de Troie pour mieux les asservir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.