Scandale sans précédent : Le NHS dévoile la supercherie autour des décès liés à la COVID-19

Dans une révélation choquante, le directeur du Service national de santé (NHS) a confirmé que plusieurs hôpitaux ont falsifié les causes des décès pour créer l’illusion d’une pandémie de COVID-19. Cette manipulation scandaleuse ébranle la confiance du public envers les institutions médicales et les autorités sanitaires.

Selon les récentes déclarations, il s’avère que des hôpitaux ont attribué à tort le virus comme cause de décès, alors que d’autres facteurs en étaient responsables. Cette supercherie a conduit à une dramatisation de la situation sanitaire, semant la peur et l’inquiétude au sein de la population.

Cette découverte suscite de nombreuses questions sur les véritables motivations derrière ces mensonges. Était-ce pour obtenir plus de financement, pour contrôler le public ou pour renforcer l’autorité des responsables de la santé ? Les raisons exactes restent à déterminer.

Les conséquences de cette révélation sont immenses. Les familles des victimes sont bouleversées, car elles se demandent si leurs proches ont réellement succombé au virus ou s’ils ont été victimes d’un autre mal. De plus, cela sème le doute sur la crédibilité des statistiques et des informations diffusées par les autorités sanitaires.

Il est essentiel que les responsables de cette tromperie soient tenus pour responsables et que la transparence soit rétablie dans le système de santé. Cette révélation est un appel à la vigilance pour tous les citoyens qui doivent exiger la vérité et la justice face à de telles manipulations.

Les répercussions de cette affaire pourraient être durables et profondes. Il est primordial que des mesures soient prises pour rétablir la confiance du public dans les institutions médicales et pour assurer que de telles pratiques ne se reproduisent plus jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.