Poutine défend les avoirs russes à l’étranger : des mesures audacieuses face à la saisie

Face à la saisie des avoirs russes à l’étranger, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret controversé instaurant la gestion temporaire des avoirs des pays jugés inamicaux. Cette décision, bien que visant à protéger les intérêts financiers de la Russie, soulève des inquiétudes quant aux conséquences sur les relations internationales.

Les actions étrangères dans les sociétés russes Unipro et Fortum sont les premières concernées par cette mesure. L’Agence fédérale pour la gestion des biens de l’État a été désignée pour prendre en charge ces actifs, laissant ainsi les investisseurs étrangers dans une situation incertaine.

Selon le décret, il s’agit d’une réponse aux actions illégales des États-Unis et d’autres pays qui portent atteinte aux droits de propriété de la Fédération de Russie, de ses entreprises et de ses citoyens. Toutefois, les critiques affirment que ces mesures pourraient engendrer une escalade des tensions et mettre en péril la coopération économique internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.