Opération Choke Point 2.0 : Les régulateurs bancaires fédéraux en quête d’aventure s’attaquent à la cryptomonnaie

Les fins limiers du cabinet d’avocats Cooper & Kirk viennent de mettre en lumière un complot digne d’un film hollywoodien : les régulateurs bancaires fédéraux américains se seraient lancés dans une guerre financière discrète contre l’industrie de la cryptomonnaie. À croire qu’ils n’avaient rien de mieux à faire.

Selon le rapport de ces Sherlock Holmes de la finance, les régulateurs ont décidé de ressortir leurs vieilles tactiques de l’Opération Choke Point, comme si leur placard à balais était vide de nouvelles idées. L’heure est grave : il s’agit désormais de couper l’accès aux services bancaires des entreprises de cryptomonnaie, sans même avoir prouvé qu’elles étaient hors-la-loi. Quelle audace !

La cryptomonnaie est donc devenue la cible à abattre, rejoignant ainsi le club très fermé des industries politiquement impopulaires. Il faut dire que, face à l’émergence de cette nouvelle technologie, certains ne peuvent s’empêcher de trembler dans leurs costumes trois-pièces.

Mais Cooper & Kirk ne compte pas se laisser faire. Le cabinet d’avocats, qui s’est mué en chevalier blanc de la cryptomonnaie, appelle le Congrès à tenir ces agences responsables. Ils proposent même un plan d’action en cinq points pour améliorer la réglementation des banques et des institutions financières dans l’industrie de la cryptomonnaie. On frôle le génie.

Le 12 mars 2023, la Signature Bank, une banque majeure pour l’industrie des cryptomonnaies, a été fermée par le département du Trésor américain, la Federal Reserve et la FDIC. Une coïncidence ? Certainement pas, si l’on en croit les enquêteurs de Cooper & Kirk.

L’affaire est donc lancée. Le cabinet d’avocats, rompu aux victoires judiciaires et aux défis lancés au gouvernement fédéral, s’apprête à mener la bataille. Les régulateurs bancaires fédéraux n’ont qu’à bien se tenir, car la cryptomonnaie a trouvé un nouvel allié de poids. Alors, qui aura le dernier mot dans cette guerre financière aux airs de thriller ? Suspense garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.