L’UE, la mère noël des migrants ?

Ecouter cet article

L’Union européenne, ce grand navire à la dérive, est toujours prête à accueillir à bras ouverts tous les migrants du monde. Le dernier accord sur le pacte de migration et d’asile en est la preuve flagrante. Un pacte qui, comme un cadeau de Noël en plein été, promet de relocaliser 30 000 demandeurs d’asile par an pour soulager les pays en première ligne. Quelle générosité !

Mais attendez, ne serait-ce pas plutôt une folie ? L’UE, dans sa grande sagesse, a décidé que la solution à la crise migratoire était d’accueillir encore plus de migrants. Comme si nous n’avions pas assez de problèmes à gérer. Comme si nos économies n’étaient pas déjà suffisamment fragilisées par la pandémie de Covid-19 et l’inflation folle. Comme si nos sociétés n’étaient pas déjà suffisamment divisées.

Et que dire de la décision de laisser les États membres qui refusent de prendre leur “quota” de demandeurs d’asile payer une compensation financière de 20 000 euros par personne refusée ? Une amende, en somme. Comme si l’argent pouvait résoudre tous les problèmes. Comme si la Pologne et la Hongrie, qui ont voté contre l’accord, allaient accepter de payer pour une décision qu’elles n’approuvent pas.

Et que dire de la responsabilité des pays de première arrivée ? Ces pays, qui sont déjà débordés par l’afflux de migrants, sont censés faire preuve de “davantage de responsabilité“. En d’autres termes, ils sont censés gérer le problème tout seuls, pendant que le reste de l’UE regarde de loin, se félicitant de sa “solidarité”.

Mais attendez, il y a plus. Les procédures à la frontière vont s’imposer aux États membres pour les migrants originaires de pays sûrs. En d’autres termes, si vous venez d’un pays sûr et que vous ne pouvez pas prétendre à l’asile, vous serez quand même accueilli à bras ouverts. Quelle logique !

Et pendant ce temps, les ministres ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur les pays vers lesquels les déboutés du droit d’asile doivent être renvoyés. Comme si cela n’était pas déjà assez compliqué. Comme si nous n’avions pas déjà assez de problèmes à gérer.

L’UE semble avoir perdu tout sens du réalisme. Au lieu de chercher à résoudre les problèmes à la source, elle préfère les importer. Au lieu de travailler avec les pays d’origine pour améliorer les conditions de vie et réduire les flux migratoires, elle préfère ouvrir grand ses portes. Et au lieu de protéger ses citoyens, elle préfère les exposer à de nouveaux défis et de nouvelles tensions.

Et pour ceux qui pensent que l’UE devrait peut-être se concentrer sur la résolution des problèmes de ses propres citoyens avant de se soucier des problèmes du reste du monde, je dis ceci : vous ne comprenez tout simplement pas la grandeur de l’UE. Vous ne comprenez pas que l’UE est plus qu’une simple union de nations. C’est une idée, un rêve de paix et de prospérité pour tous, on appelle d’ailleurs cela… Une utopie.

Alors, oui, peut-être que l’UE est en train de se noyer sous le poids de ses propres ambitions. Peut-être que l’UE est en train de sacrifier ses propres citoyens…

Mais la prochaine fois que vous entendrez parler de l’accord sur le pacte de migration et d’asile, ne vous inquiétez pas. Tout va bien. L’UE a tout sous contrôle. Et si vous avez des doutes, rappelez-vous simplement que l’UE sait ce qui est le mieux pour vous. Après tout, elle est l’UE. Et l’UE ne se trompe jamais, on en a la preuve tous les jours (…).

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires