L’Europe en cendres

L’Europe est en train de brûler. L’Italie, la Grèce et d’autres pays méditerranéens sont littéralement en feu. Et pendant que les flammes dévorent des milliers d’hectares de forêts, que fait-on ? On bronze sur les plages, on sirote des cocktails dans les stations balnéaires.

Plus de 40 personnes ont déjà perdu la vie en Algérie, en Italie et en Grèce. Des milliers d’autres ont été évacuées. L’île de Rhodes a été déclarée en état d’urgence. Les incendies font rage à Corfou et à Evia. Les températures devraient dépasser les 44°C dans certaines régions de Grèce.

Les incendies en Sicile et dans les Pouilles ont forcé des milliers de personnes à fuir. Les vents forts et la végétation sèche rendent la tâche des pompiers extrêmement difficile.

En Algérie, le bilan le plus lourd a été enregistré avec 34 victimes, dont 10 soldats pris au piège des flammes lors d’une évacuation.

En Grèce, le ministère de la Protection civile a averti d’un “danger extrême” d’incendie dans six des treize régions du pays.

Deux pilotes sont morts sur l’île d’Evia, au nord d’Athènes, lorsque leur avion Canadair de lutte contre les incendies s’est écrasé dans un ravin.

Et pendant ce temps, les opérateurs touristiques annulent leurs voyages à venir. Les incendies portent un coup dur à une industrie touristique qui est le pilier de l’économie grecque. Elle représente 18 % du produit intérieur brut et un emploi sur cinq, avec une contribution encore plus grande sur des îles comme Rhodes.

L’Italie a également été frappée par des événements météorologiques extrêmes contrastés – avec des tempêtes mortelles dans le nord et des incendies de forêt en Sicile ainsi que dans plusieurs autres régions du sud. Un couple dans la soixantaine a été retrouvé mort dans une maison de vacances incendiée près de Palerme, après que le feu ait approché la limite de l’aéroport de la ville.

Les températures extrêmes, dépassant 40 degrés Celsius, sont bien supérieures à ce qui attire généralement les touristes sur les plages du sud de l’Europe. Les températures élevées et le sol desséché ont déclenché des incendies de forêt dans les pays des deux côtés de la Méditerranée. Ces incendies sont pour la plupart provoquer par l’homme, bien entendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.