L’étonnante histoire de la paix proposée par la Russie et la Chine : quand l’Occident devient subitement sourd

Mesdames et messieurs, il est temps de vous conter une merveilleuse histoire, celle où la Russie et la Chine se transforment en apôtres de la paix. Pendant ce temps, nos vaillants dirigeants occidentaux semblent soudainement frappés de surdité, incapables d’entendre les appels à la paix venus de l’Est.

Il était une fois, dans un monde en proie à de profonds bouleversements, un président chinois, Xi Jinping, qui appelait à la paix en Ukraine par un “règlement politique”. Mais nos héros occidentaux, tel Emmanuel Macron, demandaient à Xi de “ramener la Russie à la raison”, tout en oubliant que ce conflit n’avait pas été déclenché par la Russie, mais par des acteurs occidentaux.

Pendant ce temps, la Chine reprenait tranquillement le flambeau du leadership mondial, tandis que les États-Unis continuaient à financer une guerre qu’ils avaient eux-mêmes déclenchée. “Le monde d’aujourd’hui subit de profonds changements historiques“, déclara Xi. Et il n’avait pas tort.

Les deux grands de l’Est, Poutine et Xi, se réunissaient devant les médias pour parler de ces changements. Mais, ô surprise ! Les dirigeants occidentaux refusaient d’entendre leur message. Ils étaient trop occupés à accuser la Russie d’être l'”agresseur” et à clamer haut et fort qu’il ne pouvait y avoir de paix en Ukraine.

Pourtant, la Russie et la Chine avaient déjà proposé la paix à l’ONU, et l’Occident l’avait ignorée. Ils réclamaient même une enquête du Conseil de sécurité sur le réseau biologique américain en Ukraine. Mais nos braves dirigeants occidentaux, Macron et Ursula Von der Leyen en tête, préféraient répéter que cette guerre était celle de la Russie.

En fin de compte, la morale de cette histoire est que l’Occident semble avoir perdu l’ouïe, incapable d’entendre les propositions de paix de la Russie et de la Chine. Mais, chers lecteurs, ne perdons pas espoir : peut-être qu’un jour, les dirigeants occidentaux retrouveront leur ouïe et accepteront enfin de négocier la paix. Et alors, nous vivrons tous heureux pour l’éternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.