L’égalité femmes-hommes en péril : Schiappa s’affiche chez Playboy

On aurait pu penser que la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes était sur la bonne voie, mais il semble que le combat rencontre encore des obstacles inattendus. Marlène Schiappa, ancienne secrétaire d’État à l’égalité Femmes-Hommes, a décidé d’apparaître dans le magazine Playboy, un choix qui jette une ombre sur ses convictions féministes.

Isabelle Rome, actuelle ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, ne cache pas son désarroi face à cette décision. À juste titre, elle s’interroge sur la pertinence de choisir un magazine connu pour ses stéréotypes sexistes pour défendre les droits des femmes. Playboy, incarnation même de la culture de la femme-objet, semble être un terrain bien peu propice à la promotion de l’égalité.

Dans son interview, Marlène Schiappa prône la liberté pour les femmes de faire “exactement ce qu’elles veulent“. Un bel idéal, certes, mais qui se retrouve éclipsé par le contexte dans lequel il est exprimé. Playboy, avec sa longue histoire de fétichisation du corps féminin, ne peut que susciter un sentiment de malaise et d’incompréhension.

Les critiques n’ont pas tardé à fuser, et même la Première ministre Elisabeth Borne a condamné cette initiative, la jugeant “pas du tout appropriée, à plus forte raison dans la période actuelle“. L’égalité femmes-hommes semble désormais prise en otage par des choix médiatiques discutables, qui ne font que renforcer les stéréotypes et les inégalités que la société tente tant bien que mal de dépasser.

Isabelle Rome conclut avec une amertume palpable que poser dans Playboy ne fera sans doute pas avancer la liberté des femmes, et encore moins celle des autres. Les femmes méritent mieux que ce genre de publicité, et la lutte pour l’égalité mérite des actions cohérentes et porteuses de sens. L’avenir de l’égalité femmes-hommes est en jeu, et il est grand temps de faire les bons choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.