Le Pari Risqué de la Batterie Éternelle (50 ans)

La batterie nucléaire BV100 a été dévoilée en septembre 2022 au grand public par la start-up chinoise Betavolt. Cette batterie révolutionnaire utilise du nickel-63 radioactif comme source d’énergie, avec une durée de vie estimée à 50 ans. Cependant, les caractéristiques techniques très limitées de ce premier modèle soulèvent des questions sur ses applications concrètes.

Avec sa puissance de seulement 100 microwatts, l’utilisation pratique de la BV100 semble extrêmement restreinte. Les concepteurs eux-mêmes présentent cette batterie comme destinée à alimenter des micro-appareils électroniques tels que des puces RFID. Pour du matériel informatique ou télécom courant qui requiert plusieurs watts, cette technologie n’est pas envisageable en l’état. Un des défis majeurs est la difficile conversion de l’énergie nucléaire en électricité avec un bon rendement.

Les interrogations sont aussi nombreuses concernant le coût réel de fabrication et le prix potentiel de ces batteries pour le grand public. L’utilisation de nickel-63 étant peu courante, l’approvisionnement à grande échelle n’est pas garanti. Par ailleurs, le recyclage requis après 20 ans d’utilisation engendrera des frais significatifs. L’équation économique reste donc à prouver pour viser un marché de masse.

Sur le plan environnemental, l’absence officielle de rayonnement nocif ne doit pas occulter la complexité et les risques inhérents au traitement des déchets radioactifs. Même avec les meilleures intentions, des défis technologiques, logistiques et éthiques demeurent. Ils soulèvent des critiques des organisations écologistes.

Enfin, au-delà des prouesses techniques, ce lancement révèle une nouvelle fois les ambitions de la Chine dans la maîtrise de technologies d’avant-garde. Cette annonce renforce la crédibilité internationale des firmes chinoises pour rivaliser avec les géants américains ou coréens dans le domaine des batteries. Elle s’inscrit dans une stratégie industrielle globale portée au plus haut niveau politique.

La batterie nucléaire BV100 ouvrent des perspectives fascinantes pour l’électronique miniature et les objets connectés. D’ici à 2025, cette société prévoit de lancer une batterie de 1 W, qui pourrait alimenter un Smartphone ou un drone.

https://www.scmp.com/news/china/science/article/3248960/chinese-developed-nuclear-powered-battery-can-last-50-years-without-recharging

https://www.timesnownews.com/technology-science/chinas-revolutionary-nuclear-battery-a-leap-towards-sustainable-energy-article-106934316

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.