Grève des pâtes : l’italie secouée

L’Italie, le pays du vin, de l’amour et des pâtes. Mais récemment, ce dernier élément a été au cœur d’une controverse qui a secoué le pays de la botte. Les Italiens, connus pour leur amour inconditionnel des pâtes, ont été contraints de dire “basta” face à l’augmentation vertigineuse des prix de leur aliment de base.

Selon les données de l’Istat citées par le ministère italien des Affaires économiques, les prix des pâtes ont grimpé de 17,5% en mars et de 16,5% en avril. Cette hausse est deux fois supérieure à celle de l’indice des prix à la consommation en Italie, qui a augmenté de 8,1% en avril et de 8,7% en mars.

Face à cette situation, l’association de défense des consommateurs Assoutenti a appelé à une grève des pâtes d’au moins 15 jours. En 2007, les Italiens avaient déjà organisé une grève d’un jour contre l’achat de pâtes lorsque les prix avaient augmenté de près de 20%.

Mais cette fois-ci, la grève a été suspendue dès le premier jour, les organisateurs se vantant d’avoir fait baisser les prix grâce à leur appel au boycott. Selon Assoutenti, les prix des pâtes ont fortement baissé, passant en dessous de 2 euros le kilo, avec parfois une baisse de plus de 20 centimes.

Cependant, cette victoire a un goût amer. Les prix élevés des pâtes sont maintenus pour réaliser des profits plus importants. Les prix ne baisseront que face à une baisse significative de la consommation, a déclaré Assoutenti.

Il est intéressant de noter que les prix des denrées alimentaires ont augmenté plus fortement en Europe que dans d’autres économies avancées, en raison de l’augmentation des coûts de l’énergie et du travail et de l’impact de la guerre en Ukraine.

Alors, que retenir de cette grève des pâtes ? Est-ce une victoire pour les consommateurs ou un simple coup de publicité pour Assoutenti ? En tout cas, il est indéniable que les Italiens aiment leurs pâtes, et ils sont prêts à se battre pour elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.