Google: l’IA médicale envahit nos hôpitaux

Google, le géant de la technologie, a décidé de jouer à l’apprenti sorcier avec notre santé. Il a lancé son chatbot médical, Med-PaLM 2, qui est actuellement testé dans les hôpitaux, y compris le célèbre hôpital de recherche Mayo Clinic. Ce chatbot, conçu pour répondre aux questions médicales, est basé sur le modèle de langage PaLM 2 de Google, annoncé en mai de cette année. Il est spécifiquement adapté pour les institutions médicales.

Med-PaLM 2 est en service depuis avril et vise à répondre aux questions médicales et à faciliter les conversations sur les questions de santé. Le chatbot est formé sur un ensemble soigneusement sélectionné de démonstrations d’experts médicaux pour améliorer ses capacités de conversation sur la santé, mieux que les chatbots généralistes comme Bard, Bing et ChatGPT.

Cependant, les médecins ont trouvé plus d’inexactitudes et d’informations non pertinentes dans les réponses fournies par Med-PaLM 2 par rapport à celles fournies par d’autres médecins. Greg Corrado, directeur de recherche senior qui a travaillé sur le projet, a déclaré que l’entreprise en est encore aux premiers stades du développement du produit. Il a ajouté qu’il ne voudrait pas que cela fasse partie du “parcours de santé” de sa propre famille.

Malgré cela, Google estime que son modèle mis à jour peut être particulièrement utile dans les pays où l’accès aux médecins est plus limité.

Il est clair que Google joue avec notre santé, en testant son IA médicale dans les hôpitaux. Il est temps de se demander si nous sommes prêts à laisser une machine prendre des décisions qui pourraient affecter notre vie et notre santé.

https://www.cnetfrance.fr/news/des-hopitaux-utilisent-deja-l-ia-de-google-dediee-au-milieu-medical-39960464.htm

https://www.theverge.com/2023/7/8/23788265/google-med-palm-2-mayo-clinic-chatbot-bard-chatgpt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.