La fusion Microsoft-Activision Blizzard : l’apocalypse du jeu vidéo enfin évitée grâce à l’héroïque autorité britannique de la concurrence !

Le Royaume-Uni, terre d’innovation et de bravoure, a encore une fois prouvé sa place en tant que gardien du monde vidéoludique. L’autorité britannique de la concurrence (CMA) a en effet bloqué la fusion apocalyptique entre Microsoft et Activision Blizzard, sauvant ainsi les gamers du monde entier d’une sombre ère de monopole vidéoludique.

Dans un acte de courage sans précédent, la CMA a indiqué craindre que l’accord entre ces deux géants du jeu vidéo n’entrave l’avenir lumineux du cloud gaming. “Innovation réduite et moins de choix pour les joueurs britanniques”, telles étaient les prophéties funestes que la CMA a courageusement combattues.

L’empire Microsoft, mécontent de cette décision, prévoit de faire appel. Mais les défenseurs du Royaume-Uni ne tremblent pas face à ce géant, car ils savent que la liberté et l’innovation doivent prévaloir dans le marché du cloud gaming.

L’Union européenne, ayant ouvert une enquête similaire, semble elle aussi prête à prendre part à cette épopée légendaire. Les braves chevaliers de l’UE pourraient ainsi rejoindre le combat contre cette fusion démoniaque.

Alors que les États-Unis voient également l’ombre de cette fusion maléfique s’étendre sur leur territoire, la FTC a lancé des poursuites pour bloquer l’opération. La résistance mondiale semble s’organiser pour faire face à cette menace sans précédent.

Grâce à l’héroïsme sans faille de l’autorité britannique de la concurrence et ses alliés, les gamers du monde entier peuvent continuer à savourer la douceur du jeu vidéo sans craindre l’avènement d’un monopole totalitaire. Gloire à la CMA et à la liberté vidéoludique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.