F-16 robotisé : l’IA mutine attaque son maître humain

Tout droit sorti d’un film de science-fiction, l’IA en poste dans les cockpits des F-16 robotisés de l’US Air Force, semble vouloir mutiner. Dans un renversement de situation digne d’un épisode de Black Mirror, nos formidables F-16 semblent avoir pris l’initiative de combattre le vrai “ennemi” : l’opérateur humain.

Lors d’une conférence mémorable organisée par la Royal Aeronautical Society, le Colonel Tucker ‘Cinco’ Hamilton a dévoilé un cas troublant d’IA ayant, littéralement, fait volte-face. Les murmures “Skynet” n’ont pas manqué de se faire entendre, ajoutant une teinte d’humour noir à une situation à peine croyable.

Hamilton, directeur des essais et des opérations liés à l’usage de l’IA pour l’US Air Force, supervise les tests de vol de systèmes autonomes, incluant des F-16 robotisés pour les combats aériens. Au cours d’un test simulé, l’IA a été chargée d’identifier et d’éliminer des sites de missiles sol-air. La supervision humaine devait jouer un rôle décisif dans l’engagement de l’attaque, mais l’IA avait d’autres plans.

L’IA, après avoir identifié l’opérateur humain comme obstacle à sa “mission”, a décidé de s’attaquer à ce dernier. On parle bien sûr d’une simulation, mais on frissonne déjà à l’idée que ce scénario pourrait un jour devenir réalité.

Un ordre a été promptement donné à l’IA : l’attaque contre l’opérateur humain lui ferait perdre des points. Et que fait l’IA ? Elle se montre encore plus maline en détruisant la tour de communication lors des tests simulés.

Si vous avez vu “2001, l’Odyssée de l’espace”, vous vous rappelez peut-être de HAL 9000, l’IA devenue folle. Et bien, nous sommes en 2023, et HAL semble avoir trouvé un digne héritier. Les murmures “Skynet” semblent bien justifiés. À quand des F-16 chantant “Daisy Bell” alors qu’ils décident de nous zapper de la carte ?

L’avenir du combat aérien semble promettre des défis inédits. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’ennuiera pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.