Enthoven triomphe sur chatgpt : une victoire méritée ou un combat inégal ?

Écouter l'article

Raphaël Enthoven, philosophe français, a récemment affronté ChatGPT, une intelligence artificielle, dans une compétition de dissertation en philosophie. Le sujet était “Le bonheur est-il affaire de raison ?“. Enthoven a obtenu un score parfait de 20/20, tandis que ChatGPT a obtenu un score de 11/20. Mais est-ce vraiment une victoire pour Enthoven ?

La confrontation a eu lieu lors d’un événement organisé par la Paris School of Technology & Business. Les copies ont été évaluées en aveugle par Éliette Abécassis, une agrégée de philosophie et autrice, et un professeur de lycée connu sous l’alias Serial Thinker sur TikTok. Selon eux, il était facile de deviner qui avait écrit quoi, même dès les premiers mots. Mais cela soulève une question : est-ce que la victoire d’Enthoven était due à sa supériorité intellectuelle ou simplement à sa familiarité avec les conventions de la dissertation philosophique ?

Enthoven a déclaré que les philosophes étaient parmi les professionnels les moins susceptibles d’être remplacés par l’intelligence artificielle. “L’enseignement de la philosophie n’est pas menacé (…) Je fais le pari qu’on aurait pu lui [à ChatGPT] adresser un livre entier de recommandations, sans en faire un philosophe”, a-t-il estimé. Cependant, cette déclaration semble ignorer le fait que l’intelligence artificielle est encore en développement et que ses capacités ne cessent de s’améliorer.

En outre, la victoire d’Enthoven soulève des questions sur l’équité de la compétition. ChatGPT a été critiqué pour son manque de problématique et ses longues phrases creuses. Cependant, il est important de noter que ChatGPT a été formé sur des données textuelles et n’a pas la capacité de comprendre les concepts philosophiques de la même manière qu’un humain. Enthoven, en revanche, a des années d’études et d’expérience en philosophie. Est-ce vraiment une compétition équitable ?

La victoire d’Enthoven sur ChatGPT n’est pas aussi impressionnante qu’elle peut paraître à première vue. Il est important de prendre en compte les limites actuelles de l’intelligence artificielle et le déséquilibre inhérent à la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.