Éco-anxiété: le ridicule ne tue pas

L’éco-anxiété ! Qui aurait cru qu’après les régimes sans gluten, les trottinettes électriques et les selfies avec filtre de chat, le monde découvrirait une nouvelle tendance branchée: avoir peur pour la planète. Certains sont tellement inquiets pour notre chère Terre qu’ils en perdent le sommeil. Ce n’est malheureusement pas une blague…

L’éco-anxiété, pour ceux qui ont raté ce train de la mode, est cette peur “chronique” d’un cataclysme environnemental imminent. C’est un peu comme craindre que votre café du matin ne soit pas bio, mais à une échelle cosmique. Les catastrophes naturelles, qui, soit dit en passant, existent depuis la nuit des temps, sont maintenant les nouveaux monstres sous le lit pour les adultes.

L‘American Psychology Association (APA), dans un élan de sérieux, a même donné une définition à ce phénomène. Selon eux, c’est la “peur chronique d’un cataclysme environnemental”. On pourrait se demander si l’APA n’a pas d’autres chats à fouetter, comme, je ne sais pas, les effets de la surconsommation de séries Netflix sur le cerveau ?

L’éco-anxiété ne touche pas tout le monde de la même manière. Elle est plus courante chez les personnes… devinez quoi ? Plus conscientes de la protection de l’environnement évidemment…

Et pour ceux qui pensent que c’est le summum de la tendance, laissez-moi vous présenter la “solastalgie“. Non, ce n’est pas le dernier parfum à la mode, mais une sorte d’éco-anxiété pour ceux qui ont déjà vécu une catastrophe naturelle.

Alors, comment traiter cette épidémie d’éco-anxiété ? Eh bien, les experts suggèrent de… S’éduquer sur le changement climatique (qui est lui-même particulièrement douteux mais c’est un autre débat). Et si cela ne fonctionne pas, peut-être qu’une petite séance de méditation avec des chants de baleines en arrière-plan pourrait aider.

https://www.letemps.ch/societe/le-dome-de-chaleur-vous-angoisse-la-maison-des-eco-anxieux-est-la-pour-vous?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1692347186

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.