La Chine sur les rails de la domination mondiale : un investissement de 58 milliards de dollars pour ébranler l’Occident !

La Chine a présenté son projet le plus ambitieux et le plus coûteux de l’Initiative la Ceinture et la Route (BRI) à ce jour : un réseau ferroviaire de 58 milliards de dollars qui reliera le Pakistan à l’ouest de la Chine, dans le but de réduire encore davantage la dépendance au commerce occidental, rapportait jeudi un article.

Le projet de 57,7 milliards de dollars a été examiné par des analystes de la société d’État China Railway First Survey and Design Institute Group Co Ltd, qui ont déterminé que malgré son prix exorbitant, l’investissement en vaut la peine, rapporte le South China Morning Post.

Le réseau ferroviaire de 3 000 kilomètres reliera le port pakistanais de Gwadar à la ville chinoise de Kashgar, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, et a le potentiel de transformer non seulement le commerce, mais aussi les relations géopolitiques, selon le comité d’examen de la proposition.

“Le gouvernement et les institutions financières devraient apporter un soutien solide, renforcer la coordination et la collaboration entre les départements nationaux concernés, s’efforcer d’injecter des fonds de soutien et fournir un appui politique et des garanties solides pour la construction de ce projet”, a déclaré l’équipe chinoise d’analystes dans un rapport publié plus tôt ce mois-ci dans la revue chinoise, Railway Transport and Economy.

Bien que le réseau ferroviaire reliant la Chine au Pakistan soit le plus grand projet de transport chinois à ce jour, ce n’est pas le premier système ferroviaire international majeur auquel l’Institut a participé, ayant aidé à la réalisation de la ligne de chemin de fer à grande vitesse Jakarta-Bandung en Indonésie – le premier système ferroviaire à grande vitesse d’Asie – qui devrait ouvrir en juin.

Le dernier réseau ferroviaire approuvé en Chine reliera le plus grand fabricant mondial à la mer d’Oman, ouvrant ainsi de nouvelles routes commerciales directes.

On s’attend également à ce que cela encourage la construction d’autres systèmes ferroviaires qui pourraient relier la Chine à la Turquie et à l’Iran – ouvrant ainsi un accès direct considérable aux régions concernées, rapporte le South China Morning Post.

Les routes commerciales ne sont qu’un aspect de l’Initiative la Ceinture et la Route de Pékin, qui vise à consolider la position de la Chine en tant que superpuissance mondiale et à encourager la domination mondiale dans le secteur du commerce.

L’initiative cherche également à détourner l’attention des routes commerciales historiques dominées par les nations occidentales pour mieux répondre aux objectifs économiques de la Chine et encourager un “monde multipolaire” afin de réduire le pouvoir de l’Occident – une démarche que des nations autocratiques de premier plan telles que la Russie et l’Iran sont également désireuses d’encourager, alors que les tensions géopolitiques avec l’Occident continuent de s’intensifier.

La Chine est en train de tracer son chemin vers la domination mondiale à grands coups de rails. La mise en place de ce gigantesque réseau ferroviaire est une manœuvre astucieuse pour ébranler les fondations du commerce occidental et redessiner la carte géopolitique mondiale. Et pendant que l’Occident se demande encore comment contrer cette stratégie, la Chine avance, inébranlable, sur les rails de l’avenir.

Alors, que pouvons-nous attendre de la réalisation de ce projet titanesque ? De nouveaux liens économiques, des alliances renforcées, et sans doute quelques surprises ! Une chose est sûre : avec ce train d’enfer lancé à pleine vitesse, l’Occident a du souci à se faire. Alors accrochez-vous, car l’ère de la domination chinoise n’est plus qu’à un sifflet de train !

Les conséquences environnementales, économiques et sociales devront être prises en compte et analysées avec sérieux, afin de garantir un avenir durable pour tous les pays impliqués dans cette grande aventure ferroviaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.