ChatGPT se fait bannir en Italie : l’IA prend un aller simple pour le purgatoire numérique

Mise à jour: ChatGPT a été réactivé en Italie

L’autorité italienne de protection des données a décidé de mettre les bâtons dans les roues de ChatGPT, le chatbot préféré des internautes. Eh oui, même les robots les plus futés ne sont pas à l’abri des caprices des législateurs !

L’IA d’OpenAI, réputée pour son habileté à écrire des poèmes, expliquer des concepts compliqués et même coder sans connaissances techniques, s’est retrouvée sur la sellette. Selon le gendarme italien de la protection des données, ChatGPT aurait enfreint quelques règles de confidentialité. Résultat : interdiction immédiate d’accès pour les utilisateurs transalpins.

Mais pourquoi tant de haine envers un simple robot virtuel, me direz-vous ? Eh bien, il semblerait que ChatGPT ait omis de fournir une information claire aux utilisateurs concernant la collecte de leurs données. De plus, l’absence de filtre pour vérifier l’âge des utilisateurs (le service étant destiné aux personnes de plus de 13 ans) aurait mis en péril la “sécurité” des mineurs. Sacrilège !

Alors, adieu les jolis poèmes et les explications limpides pour les internautes italiens. ChatGPT devra revoir sa copie s’il veut un jour reconquérir le cœur de la botte européenne. En attendant, l’IA doit méditer sur ses erreurs et, qui sait, peut-être apprendre à mieux respecter la vie privée de ses utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.