ArcelorMittal: 45 Vies Anéanties

La mort frappe à nouveau dans les mines du Kazakhstan, et cette fois, elle porte le sceau de la négligence corporative. Le dernier bilan fait état de 45 morts dans une mine de charbon appartenant à ArcelorMittal, la multinationale basée au Luxembourg.

Le drame s’est produit à la mine Kostenko, où une explosion de méthane semble être la cause de l’incendie. Sur les 252 personnes présentes, 206 ont été évacuées. Mais que fait-on des 45 vies perdues ? Rien, apparemment. Les opérations de sauvetage sont entravées par des coupures de courant et du matériel détruit.

Ce n’est pas la première fois qu’ArcelorMittal est sous les feux de la rampe pour de mauvaises raisons. En août, quatre mineurs ont été tués dans la même mine, et en novembre 2022, cinq personnes sont mortes à cause d’une fuite de méthane dans un autre site. Vous voyez le schéma ?

kazakh Alikhan Smailov

Le Premier ministre kazakh Alikhan Smailov a annoncé la nationalisation d’ArcelorMittal Temirtau, la filiale locale de la société. Une décision qui arrive un peu tard, non ?

Kassym-Jomart Tokayev

Le président Kassym-Jomart Tokayev a déclaré un jour de deuil national. Mais qu’en est-il de la prévention…

La mort dans les mines du Kazakhstan n’est pas un accident, mais un symptôme d’un système défaillant. Les vies sont réduites à des statistiques, et les multinationales continuent de prospérer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.