L’opération Covid : la conspiration explosive qui secoue la planète !

L’histoire de l’opération Covid dévoile un enchevêtrement complexe d’alliances et de trahisons politiques, mettant en scène le Parti Communiste chinois et le Deep State américain. Les révélations du Pr Joseph Tritto offrent un éclairage inédit sur cette période troublée, où la coopération scientifique se mêle aux enjeux géopolitiques.

Au cœur de cette affaire, on découvre que le Parti Communiste chinois abrite une faction proche du Deep State américain, représentée par Hu Jintao, prédécesseur de Xi Jinping. Leurs intérêts communs les ont amenés à collaborer dans le domaine de la recherche sur les gains de fonction pour rendre le virus plus virulent. Les scientifiques chinois et américains ont ainsi travaillé de concert à la mise au point d’une arme biologique à Wuhan.

Mais les Chinois menaient également leur propre programme de recherche, aboutissant à un virus similaire à celui développé par les Américains, mais avec deux séquences supplémentaires : le HIV et la malaria. Lorsque le virus a commencé à se propager en Iran, en Italie, et ailleurs, la Chine a été tenue pour responsable. Toutefois, il est apparu que l’Occident avait été touché non pas par le “virus chinois“, mais par le virus américain.

L’objectif de Hu Jintao avec cette opération était de provoquer une crise de régime en Chine, en poussant le monde entier à se retourner contre son pays, afin de renverser Xi Jinping et revenir au pouvoir. Cependant, les images historiques dont nous disposons montrent que Hu Jintao a été démasqué et expulsé du Congrès du Parti Communiste, illustrant la volonté de Xi Jinping de punir les traîtres.

Les complices américains de la DARPA sont également venus à l’hôpital de Bergame pour collecter des tests permettant de vérifier si les Italiens étaient touchés par la version américaine du virus. Cette opération a confirmé la présence du Covid américain en Italie, puis dans le reste de l’Europe, les pays du Commonwealth et les États-Unis.

Aujourd’hui, il apparaît que l’opération Covid résulte d’une conspiration criminelle, à laquelle les gouvernements occidentaux sont également impliqués. Face à cette situation, la désobéissance civile est présentée comme une réponse légitime, afin de ne pas se soumettre à un gouvernement d’assassins.

Enfin, le programme visant à éliminer les plus faibles et à réduire l’espérance de vie de la population mondiale semble être au cœur de cette conspiration. Selon certaines hypothèses, Bill Gates aurait pour objectif de diminuer la population mondiale de 10 à 20% grâce au poison vaccinal, rendant stériles ceux qui survivront.

Ces révélations ouvrent de nouvelles perspectives sur la compréhension de l’opération Covid et incitent à la vigilance face aux enjeux politiques et aux conséquences potentielles sur la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.