Le Nouveau Fascisme Écologique Frappe la Grande-Bretagne

Sous le noble prétexte de la protection environnementale, le gouvernement conservateur britannique semble adopter une approche autoritaire avec ses nouvelles réglementations énergétiques. Ces mesures, destinées à promouvoir une transition vers une économie neutre en carbone d’ici 2050, ont suscité des inquiétudes quant à leur impact sur les libertés individuelles.

Imaginez une réalité où chaque appareil de votre maison est surveillé et contrôlé par une entité centrale, le National Grid. Une réalité où ne pas se conformer à des normes arbitraires pourrait vous coûter une année en prison ou une amende de £15,000.

De nombreux ménages britanniques, pris au dépourvu, pourraient bientôt être contraints de débourser des sommes considérables pour satisfaire ces nouvelles exigences. Et pour ceux qui résistent ? Les conséquences pourraient être sévères.

Les forces de l’ordre pourront même installer de force une sorte de Linky au Royaume-Uni.

Des voix s’élèvent, même au sein du parti conservateur, pour questionner cette approche. Richard Drax, Craig Mackinlay, Sir John Redwood et Jacob Rees-Mogg ont tous partagé leurs préoccupations face à cette possible entrave à la liberté individuelle.

Nigel Farage

Nigel Farage, toujours vigilant face aux excès du pouvoir, a mis en garde contre cette législation. Pour lui, c’est une intrusion sans précédent dans la vie privée des citoyens.

Andrew Bowie

Pourtant, Andrew Bowie défend ardemment ce projet de loi, le présentant comme une “législation de premier plan”…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.