Le désastre diplomatique d’Emmanuel Macron: les atermoiements d’un président en quête du grand “reset”

Emmanuel Macron, cet homme qui a rêvé de refaire le monde à son image et qui, finalement, s’est retrouvé au cœur d’un chaos diplomatique sans précédent. En voulant jouer au grand stratège, il n’a fait que semer le trouble et la confusion, tout en affaiblissant la position de la France sur la scène internationale.

Le président français, en pleine visite en Chine, avait pourtant été prévenu par des experts et même des fidèles que sa rencontre avec Xi Jinping allait provoquer un véritable séisme diplomatique. Mais, comme à son habitude, il a préféré fermer les yeux et foncer tête baissée.

Résultat? Une série de déclarations maladroites qui ont laissé pantois les spécialistes européens et américains de la Chine et de Taïwan, mais surtout, qui ont jeté le discrédit sur la France auprès de ses alliés. Quel beau travail, n’est-ce pas?

Et comme si cela ne suffisait pas, notre cher président s’est permis de critiquer ouvertement la politique américaine à l’égard de Taïwan, tout en minimisant les menaces chinoises. Autant dire qu’il a réussi à se mettre à dos à la fois les États-Unis et la Chine, sans oublier l’Europe et les autres pays concernés par cette question délicate. Chapeau, Monsieur Macron!

Mais peut-être est-ce là le véritable objectif de notre président? Créer le chaos pour mieux imposer son “grand reset“, cette réinitialisation totale de la société et de l’économie qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps. Car, en semant la zizanie à l’échelle internationale, il espère sans doute provoquer un effondrement généralisé qui lui permettrait de prendre les rênes du pouvoir et de bâtir un nouveau monde à son image.

Hélas, la réalité est bien différente. Car, à force de jouer avec le feu, Emmanuel Macron risque surtout de se brûler les ailes et de précipiter la France dans une crise sans précédent, dont il sera le seul et unique responsable. Alors, au lieu de chercher à provoquer un “grand reset”, il ferait mieux de se ressaisir et de retrouver le chemin de la raison et de la diplomatie, avant qu’il ne soit trop tard. Il sait aussi que les USA vont tres certainement passer du coté de Trump et autres Kennedy Jr…

Gageons que l’histoire retiendra cette époque comme celle des errements d’un président en quête d’une grandeur perdue, qui a sacrifié l’avenir de son pays sur l’autel de ses ambitions personnelles. Et si Emmanuel Macron pense encore pouvoir se racheter une conduite, il risque fort de déchanter. Car, comme le dit si bien le proverbe, “qui sème le vent récolte la tempête”…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.