-MAJ crevettes dinosaures- Burning Man 2023: La Maladie Inconnue du Désert

Lors du festival Burning Man au Nevada, des pluies inattendues ont inondé le site, forçant 70 000 participants à quitter les lieux. Suite à ces pluies, des centaines de “crevettes fées“, aussi appelées “crevettes dinosaures” à trois yeux, ont émergé des fosses de boue.

Ces crustacés, enfermés dans une carapace pendant des années, ont trouvé dans l’inondation l’environnement optimal pour éclore. Ces crevettes, considérées comme des “fossiles vivants”, ont des formes similaires à celles datant de la période cambrienne, il y a plus de 500 millions d’années. On s’attend à ce qu’elles commencent à pondre dans la semaine à venir.

Le festival Burning Man de cette année, traditionnellement une célébration d’art et de culture dans le désert du Nevada, s’est transformé en un cauchemar boueux pour ses participants. Imaginez, un lieu autrefois aride, noyé sous une pluie incessante, transformant le sol en une boue collante, piégeant des dizaines de milliers de festivaliers. Et comme si cela ne suffisait pas, des rumeurs d’une maladie “semblable à Ebola” ont commencé à circuler.

Ebola

Selon un article d’Insider, bien qu’il n’y ait aucune preuve d’une épidémie d’Ebola, les conditions humides et sales augmentent le risque d’autres maladies infectieuses. Un médecin basé à Los Angeles a même mentionné que les conditions météorologiques actuelles mettent les participants en danger d’hypothermie. De plus, avec le manque de ressources essentielles comme l’eau et la nourriture, les risques d’intoxications alimentaires et de maladies liées à l’hygiène augmentent.

Les conditions boueuses ont rendu les déplacements impossibles, avec des véhicules immobilisés et des toilettes portables inutilisables à cause de la pluie. Même des célébrités comme Chris Rock et Diplo ont dû marcher pendant des kilomètres pour quitter la zone. Le Bureau of Land Management a conseillé aux participants de faire demi-tour et de rentrer chez eux, car d’autres pluies sont attendues dans les jours à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.